Droit De Parole
Bonjour !!!

Droit de Parole est un forum pour les survivantes et leurs proches.

Afin que les échanges restent chaleureux et que nous puissions connaitre et "aider" aux mieux les victimes l'accès aux témoignages se fait par étapes.

Si toi aussi tu survis après un attouchement, un viol, un inceste.... n'hésites pas à nous rejoindre.


Entraide entre victimes de Violences Sexuelles (viol, inceste, attouchement...)
 
AccueilFAQPortail 1*S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les principaux obstacles à la guérison des victimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mychild
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 2598
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Les principaux obstacles à la guérison des victimes   Jeu 2 Avr 2015 - 22:46

Les principaux obstacles à la guérison des victimes


Les psychologues et psychiatres s’accordent à dire que le nombre de consultations de personnes se disant victimes d’agissements pervers narcissiques est en hausse. Pourtant, l’information elle aussi tend à se généraliser. Cela peut signifier qu’au-delà du diagnostic « pervers narcissique », il existe des résistances liées à la volonté des victimes à rester avec la personne qu’elles qualifient de bourreau. Alors, quelles sont les raisons qui les poussent à maintenir une relation officiellement reconnue comme « toxique » ? Je vais analyser dans cet article, les principaux obstacles que les victimes rencontrent, qu’ils soient volontairement posés par elles-mêmes ou non. Je me base ici sur les témoignages reçus et lus.

1 – Le déni

A mon avis, on touche du doigt un point hautement sensible. Les victimes de pervers narcissiques sont souvent dans le déni de l’aspect pathologique de la relation. Cela peut paraître paradoxal car ce sont elles-mêmes qui souvent, ont entamé une démarche de compréhension des réactions et du mode de fonctionnement de l’autre. Cependant, une fois le diagnostic posé et éventuellement confirmé, les victimes ne « peuvent pas y croire ». En dépit de toute l’information désormais disponible sur le sujet de la perversion narcissique, malgré des avis de professionnels compétents, celles-ci préfèrent souvent fermer les yeux et poursuivre leur quête de réponses dans une autre direction, ou alors la quête devient une réponse en soi. Ces personnes ne sont tout simplement pas prêtes à faire face à une réalité douloureuse et elles font le choix de se réfugier dans le déni. L’autre a un problème, d’accord, mais il n’est pas insoluble. Tout problème a sa solution dans ce monde, toute « maladie » son traitement. Eh bien, la solution est à ce jour la seule : partir. Rester reviendrait à mouler son psychisme dans celui du pervers narcissique, utiliser son mode de fonctionnement. Cela n’est pas viable à long terme et le « naturel » du PN l’emportera toujours sur l’imitation.

2 – L’autre pathologie

La seconde raison découle directement de la première. Parce que les victimes ont peur du côté incurable de la perversion narcissique, elles vont chercher d’autres troubles dont les critères ressemblent à ceux de la PN mais il ne suffit pas de quelques caractéristiques pour dresser un profil psychologique. Il est primordial de prendre en compte tous les aspects présentés par les chercheurs qui travaillent sur les personnes souffrant de troubles de la personnalité. Ainsi, le pervers narcissique sera souvent considéré, en couverture, comme un « bipolaire » ou encore un « borderline ». Et les victimes de s’accrocher alors à la branche de cet espoir factice !

3 – La dépendance affective

En toile de fond de tous les obstacles à la guérison des victimes, se trouve la dépendance affective. Très souvent les compagnons de pervers narcissiques sont des personnes qui souffrent d’une peur fondamentale de la solitude et de l’abandon. Ainsi, tout mal est préférable à ces deux derniers. Ces personnes auront souvent une attitude paradoxale : elles se plaindront de leur bourreau à qui veut bien les écouter tout en réfutant toute tentative réelle pour les aider. En fait, elles vivent à travers le pervers narcissique et ne le quitteront que s’il finit par les abandonner. Les victimes dépendantes affectives accepteront tout du pervers narcissique, elles iront au-delà de leurs limites et même de leur dignité personnelle pour le garder, en ayant conscience de la nature pathologique du pervers narcissique. D’ailleurs, seule une personne souffrant d’un trouble sévère de la personnalité, au même titre que le PN, peut maintenir une relation aussi toxique sur le long terme. La plupart du temps, fort heureusement, la relation s’éteint rapidement car les abus deviennent de plus en plus manifestes et violents au fil du temps.

4 – La double perversion narcissique

2 pervers narcissiques ensemble, c’est possible…? Oui ! Il peut même arriver que l’un des deux, bien entendu celui qui joue le rôle de la victime dans le couple, se plaigne des agissements de l’autre tout en occultant les siens. Le jeu pervers qui se met en place a pour objectif de mystifier les autres, l’audience extérieure ou plus dramatiquement les enfants du couple en les utilisant comme des objets manipulés au gré des intérêts de chaque partie. Un couple pervers narcissique s’axe sur un principe sadomasochiste dans lequel les rôles peuvent s’alterner, c’est d’ailleurs ce qui constitue la dynamique de la relation. Les deux partenaires vivent souvent hors mariage car les PN n’aiment pas les structures sociales qu’ils perçoivent comme des contraintes. Lorsqu’ils sont mariés, c’est souvent par intérêt financier et matériel. Il n’est nullement question de sentiments. Est-il besoin de rappeler que la perversion narcissique est « la haine de l’amour » (Giovanna Stoll) ?

5 – La routine

Oui, certaines victimes n’ont pas envie de changer leurs habitudes. N’oublions pas qu’une vie de couple avec un pervers narcissique est avant tout une vie de couple. Ainsi, même si le quotidien est empreint de violence, d’humiliations et de non respect, les victimes préfèrent sauver la relation en dépit de tout bon sens. La routine est installée et bien rôdée, il est donc difficile de la modifier en profondeur par une rupture.

6 – L’effet « technicolor »

Je l’ai déjà abordé dans un autre article mais l’effet « technicolor » d’une relation avec un PN comparé à un rendu plus proche du noir et blanc dans une relation plus classique, peut motiver les victimes à rester avec ce type d’individus. En effet, avec une personne standard, pas de cris, d’insultes, de menaces, de retournements de situations à tout propos. Rien ! Rien que la vie de couple tranquille et respectueuse, par conséquent sans coups de théâtre. Cela peut ne pas convenir à tout le monde et refroidir les victimes à la seule pensée d’une rupture définitive avec le PN.

En conclusion, je remarque que certaines victimes n’ont pas besoin d’être aidée et n’en ont d’ailleurs aucune envie. Lorsqu’elles manifestent une certaine souffrance psychique, ce qu’elles veulent au fond, c’est que l’attention se tourne vers elles afin d’exister à travers le pervers narcissique. Il faut bien admettre qu’une partie des victimes est bien plus intéressante à analyser que les PN eux-mêmes, en raison des nombreuses contradictions qui existent entre leurs récriminations et leurs actes. Elles ne veulent pas des solutions mais juste de l’attention.

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous voyez d’autres obstacles qui se rajouteraient à la liste !

https://leperversnarcissique.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Mychild
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 2598
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Les principaux obstacles à la guérison des victimes   Jeu 2 Avr 2015 - 22:50

Je vous partage ce texte que je viens de lire...

A première lecture il m'a énervé !

Et puis en le relisant, j'ai lu en effet des choses vrais ; c'est choquant, mais c'est bien d'en prendre conscience. Car parfois quand on est dedans ; on a beaucoup de mal à ouvrir les yeux ...

J'ai vécu des années avec un vrai predateur pervers narcissique, et j'ai eu beaucoup de mal à m'en défaire ; je comprends mieux pourquoi !! je m'étais attachée à ce mode de vie en fait ! c'est dingue !
Revenir en haut Aller en bas
 
Les principaux obstacles à la guérison des victimes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Essais nucléaires:le Parlement vote l'indemnisation des victimes
» Guérison défendue !
» Liste des victimes civiles en Normandie - 1944
» Musique de" guérison "
» Tonalités SOLFEGE : guérison par le son

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Droit De Parole :: Informations d'aide aux victimes :: Fiches Pratiques :: Les violences-
Sauter vers: