Droit De Parole
Bonjour !!!

Droit de Parole est un forum pour les survivantes et leurs proches.

Afin que les échanges restent chaleureux et que nous puissions connaitre et "aider" aux mieux les victimes l'accès aux témoignages se fait par étapes.

Si toi aussi tu survis après un attouchement, un viol, un inceste.... n'hésites pas à nous rejoindre.


Entraide entre victimes de Violences Sexuelles (viol, inceste, attouchement...)
 
AccueilFAQPortail 1*S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Déceler les violences sexuelles faites aux enfants au travers de leur comportement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ex Stafette
Déesse du forum
Déesse du forum


Féminin Messages : 3597
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Déceler les violences sexuelles faites aux enfants au travers de leur comportement   Jeu 11 Sep 2014 - 13:29

Déceler les violences sexuelles faites aux enfants au travers de leur comportement 




[size]

Evelyne Josse, 2011


Nous allons nous intéresser aux réactions émotionnelles et comportementales
possiblement manifestées par les jeunes victimes.


Des signes de souffrance 


Dans le décours d’une agression sexuelle, près de 60% des enfants manifestent des signes de souffrance.


L’expression de leur tourment couvre un large éventail de réactions 
qui s’étendent de troubles discrets à des symptômes intenses. Elle prend
des formes diverses selon l’âge de la jeune victime, sa personnalité et
ses antécédents, la durée et la fréquence des agressions ainsi que 
l’identité de l’agresseur et la proximité relationnelle qu’il entretient
avec la victime.


Quel que soit son âge, un changement massif du comportement de 
l’enfant doit inciter d’emblée à envisager l’éventualité d’un 
traumatisme. L’apparition subite de peurs incontrôlables, de pleurs, 
d’une tristesse, d’une énurésie, d’une encoprésie, des désordres de 
l’appétit, de troubles du sommeil ainsi que le désinvestissement 
d’activités ludiques et de la scolarité sont des signes d’alerte.


Soulignons que ces réactions ne sont pas spécifiques des agressions 
sexuelles et peuvent être manifestées suite à d’autres événements 
potentiellement perturbants tels que la maltraitance physique ou morale,
la négligence grave, un deuil, une séparation familiale, etc. De plus, 
certains enfants présentent des réactions que l’on peut juger 
préoccupantes alors qu’ils n’ont pas subi de maltraitance ou d’abus.


Un traumatisme silencieux 


Plus de 30% des jeunes victimes ne manifestent pas de réactions 
préoccupantes au moment des faits. Même si leur douleur n’est pas 
apparente, certains souffrent néanmoins de troubles affectifs profonds 
et verront leur état psychique se dégrader après un temps de latence de 
plusieurs mois, voire de plusieurs années. En effet, le traumatisme 
sexuel peut avoir des effets dormants et surgir soudainement, notamment à
la faveur d’événements personnels ou familiaux : premiers émois 
amoureux, premières relations sexuelles, mariage, naissance, reportage 
télévisé, rêve, querelle et séparation familiale, etc.


Une absence de traumatisme ? 


Les très jeunes enfants ne sont pas en mesure de percevoir la gravité
d’un événement, d’apprécier ses enjeux ou d’en prévoir les 
conséquences. De ce fait, certains ne manifestent aucune réaction et ne 
semblent pas éprouver d’émotion particulière. A la recherche d’amour, 
d’affection ou d’attention, animé par la curiosité, ils peuvent accepter
l’activité sexuelle avec l’adulte abuseur afin d’obtenir des 
gratifications affectives. Parfois même, ils recherchent activement ce 
contact, voire en tirent un certain plaisir (1). Il n’en reste pas moins
qu’en grandissant, certains développeront des séquelles traumatiques et
souffriront à long terme, de façon plus ou moins intense, de symptômes 
invalidant leur quotidien et leur développement personnel.


Dans le prochain article, nous nous intéresserons aux réactions 
émotionnelles et comportementales plus spécifiquement évocatrices d’une 
agression à caractère sexuel.


(1) Rappelons que la responsabilité de l’activité sexuelle avec 
l’enfant doit toujours être attribuée à l’adulte, peu importe qui a 
initié la rencontre et qui en retire satisfaction. En effet, c’est à 
lui, et non à l’enfant, de discriminer ce qui constitue une 
transgression aux normes sociales ou morales et de poser les interdits.

Source:
http://www.resilience-psy.com/spip.php?article193#.TreQyL8Pvyo.facebook[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Lamag
J'pose mes valises
J'pose mes valises
avatar

Féminin Messages : 300
Date d'inscription : 19/11/2016

MessageSujet: Re: Déceler les violences sexuelles faites aux enfants au travers de leur comportement   Mer 23 Nov 2016 - 0:10

C'est horrible et inexplicable
Je lit parfois même ils tirent un certain plaisir
Je crois ça c'est le plus compliquer car enfant la contrainte n'était pas violente dans le sens physique mais c'était des moment ou j'avais le sentiment d'être " grande" comment expliquer que ça se transforme a ce point en souffrance
Le plus complexe c'est comment expliquer ça a son entourage
On m'a trop souvent répéter si tu allais le voir c'est parce que tu le voulais!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Déceler les violences sexuelles faites aux enfants au travers de leur comportement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comprendre les émotions des enfants au travers de leurs comportements (et vice versa)
» Faites des enfants pour éviter le Malus automobile
» Pour nourrir notre réflexion: les fessées, les limites...
» 3 enfants ou plus, comment vous faites?? Je m'en sors pas!!
» Vous faites quoi des boites de vos boxs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Droit De Parole :: Informations d'aide aux victimes :: Fiches Pratiques :: Les agressions sexuelles chez l'enfant-
Sauter vers: