Droit De Parole
Bonjour !!!

Droit de Parole est un forum pour les survivantes et leurs proches.

Afin que les échanges restent chaleureux et que nous puissions connaitre et "aider" aux mieux les victimes l'accès aux témoignages se fait par étapes.

Si toi aussi tu survis après un attouchement, un viol, un inceste.... n'hésites pas à nous rejoindre.

Droit De Parole

Entraide entre victimes de Violences Sexuelles (viol, inceste, attouchement...)
 
AccueilFAQPortail 1*S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tout sur l'IVG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mychild
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 2607
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Tout sur l'IVG   Mer 10 Sep 2014 - 18:27

Source

Depuis juillet 2001, l’IVG est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse.
C’est-à-dire 14 semaines depuis les dernières règles.
L’IVG ne peut être utilisée comme méthode contraceptive.


La règlementation de l'IVG:

Suis-je libre de choisir?

Toute femme, quelque soit sa nationalité ou son statut sur le territoire français, a le droit d'interrompre ou non sa grossesse. Elle seule décide, elle n'a besoin ni de l'autorisation de son conjoint ni de celle d'un médecin.

Je suis libre même si je suis mineure ?

Si vous avez moins de 18 ans, et que vous n'êtes ni mariée, ni émancipée l'accord parental n'est plus indispensable, par contre vous devrez faire appel à un adulte référent pour vous soutenir pendant toute la procédure, cette personne doit être majeure, elle peut être un proche, un ou une ami(e), un ou une travailleur(euse) social(e).

La consultation sociale reste obligatoire pour les mineures.

Cette attestation sera exigée par le médecin qui pratiquera l'intervention.

Et si il y a un problème médical?

Si vous avez un problème médical ou si le fœtus présente une anomalie, une procédure spécifique existe.

Les demarches:


Qui dois-je aller voir ?
En premier lieu, le mieux est de prendre contact avec un hôpital public ou une clinique privée qui pratiquent des IVG. Vous pouvez aussi voir le médecin de votre choix. Pour toute information ou pour parler, n’hésitez pas à appeler un planning familial.

Si les démarches prennent du temps …
• Vous aurez à faire une consultation médicale et éventuellement des analyses de laboratoire complémentaires. • Une semaine de délai de réflexion est obligatoire entre cette première et la deuxième consultation médicale. En cas d’urgence, ce délai d’une semaine est ramené à 2 jours. • Un entretien est obligatoire uniquement pour les mineures, non mariées et non émancipées, avec une conseillère ou une assistante sociale avant l’IVG. Cet entretien sera fait pendant la semaine de réflexion et au moins 48 heures avant l’IVG.

Où se passe l’IVG ?
Les IVG sont pratiquées dans des centres agréés: hôpitaux ou cliniques privées.

Démarches
• première consultation médicale
• consultation sociale pour les mineures
• seconde consultation médicale (une semaine après la première, sauf urgence)
• l’IVG en lui même
Quels documents apporter ?
• Carte de groupe sanguin,
• Dossier médical
• Ordonnances des traitements en cours
• Carte de sécurité sociale

En cas d'urgence:

L’IVG est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse. Soit 14 semaines " aménorrhées " (14 semaines depuis les dernières règles).

Et si il ne me reste que peu de temps avant la limite des 12 semaines de grossesse ?
Si la semaine de réflexion et la liste d'attente dans les cliniques ou des hôpitaux risquent d'amener la femme à être hors des délais légaux, le délai de réflexion peut-être ramené à quelques jours.

Ça va vraiment aussi vite dans ce cas ?
Dans la réalité, il faut compter 15 jours entre la première consultation et l'IVG dans les cliniques privées, et trois semaines dans les hôpitaux publics. Pour connaître les organismes et les lieux qui peuvent vous soutenir dans vos démarches, vous pouvez également vous adresser à votre mairie qui doit être en mesure de vous les communiquer

Et si c'est vraiment trop tard ?
Si vous êtes hors des délais légaux, vous ne pourrez pas obtenir une IVG en France. Si vous maintenez votre décision, vous devrez aller dans certains pays européens où la législation est différente. Il n'y aura alors pas de possibilité de prise en charge par la Sécurité Sociale.

Comment se pratique l'IVG ?

Les techniques employées sont l'aspiration avec anesthésie locale ou générale ou le RU 486 (méthode médicamenteuse).

La technique instrumentale par aspiration
Elle peut se faire soit sous anesthésie générale ou anesthésie locale. L'intervention se fait au moyen d'une canule introduite dans le col de l'utérus qui a été préalablement dilaté. Cette canule est reliée à un système d'aspiration qui enlève l'œuf et la muqueuse utérine interne.
Une hospitalisation de quelques heures suffit le plus souvent pour une IVG.


La technique médicamenteuse
Elle est réservée aux femmes dont la grossesse est inférieure à 5 semaines (7 semaines après les dernières règles)
Elle se déroule en 3 consultations.
• Une première consultation où il vous sera donné des comprimés de mifépristone (RU 486). Vous prenez alors rendez-vous pour la deuxième consultation qui doit avoir lieu 36 à 48 heures plus tard.
• Lors de cette seconde consultation, le médecin vous donnera un autre type de comprimé ou d'ovules à mettre dans le vagin , c'est ce qui va déclencher l'expulsion de l'œuf. Vous resterez alors sous surveillance médicale. Pendant ces quelques heures, il surviendra des saignements, des contractions utérines, qui peuvent être douloureuses, pour lesquelles des antalgiques peuvent vous être prescrits, et l'expulsion de l'œuf.
• Les saignements vont durer une semaine en général parfois plus longtemps. Mais cela ne prouve pas que la grossesse est bien interrompue. Vous devez prendre rendez-vous pour une troisième consultation 10 jours après.

Ensuite ?
Une pilule contraceptive vous est prescrite pour un mois, dès le lendemain de l'IVG
Il est important d'avoir un examen gynécologique dans le mois qui suit.
Ce moment est aussi l'occasion de reparler de la contraception avec le médecin.

Qui Paye ?


La Sécurité Sociale et votre mutuelle.
L'avortement médicamenteux coûte :
- à l'hopital 257 euros
- en cabinet 190 euros
L'avortement par méthode chirurgicale coûte :
- avec anesthésie locale, 190 euros
- avec anesthésie générale et une hospitalisation inférieure à 12 heures, 240 euros
- avec anesthésie générale et une hospitalisation supérieure à 12 heures, 275 euros
Dans la majorité des situations, une hospitalisation de moins de 12 heures est suffisante.
La sécurité sociale prends en charge 80% des frais de l'intervention. Certaines mutuelles peuvent rembourser le reste. Il est possible de demander l'aide médicale gratuite. Les mineures et les non-assurées sociales peuvent bénéficier d'une prise en charge financière totale par l'état.

Et pour les mineures qui n'ont pas l'accord de leurs parents ?
Les frais de l'intervention seront intégralement pris en charge par l'Etat.

Si je ne suis pas en situation régulière sur le territoire français ?
Vous devez prendre contact avec l'assistante sociale du service hospitalier qui pratiquera, pour qu'une demande d'aide médicale d'Etat soit mise en place. Certains département peuvent être plus réticents que d'autres et exiger que vous prouviez que vous êtes depuis au moins deux mois sur le territoire français, d'autres voudront seulement que vous signiez un attestation disant que vous souhaiter rester en France.

Si je ne suis pas inscrite à la Sécurité Sociale ou que mes droits ne sont pas ouverts ?
Prenez rendez-vous avec le centre de Sécurité Sociale le plus proche de votre domicile pour savoir si vous avez la possibilité de bénéficier de la CMU (Couverture Médicale Universelle) et également de la CMU complémentaire. Si tel n'est pas le cas (vos revenus étant trop élevés), vous serez dans l'obligation de payer l'intervention directement à l'hopital.

Si je suis inscrite sur la Sécurité Sociale de mon conjoint ou de mes parents ?
Les hopitaux ont mis en place un système de codification pour toutes les interruptions volontaires de grossesse, qui déclenche une procédure de "secret" au niveau du décompte de la sécurité sociale. Ni l'acte, ni le remboursement n'apparaîtront sur le décompte de la Sécurité Sociale.



Revenir en haut Aller en bas
 
Tout sur l'IVG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Help ! Poussette reversible, pliage compacte, tout terrain !
» Choix poussette tout terrain et une "bonne" coque???
» choisir une poussette tout terrain
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait
» Je change tout le temps d'avis...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Droit De Parole :: Informations d'aide aux victimes :: Fiches Pratiques :: Les aides médicales et les dépistages-
Sauter vers: