Droit De Parole
Bonjour !!!

Droit de Parole est un forum pour les survivantes et leurs proches.

Afin que les échanges restent chaleureux et que nous puissions connaitre et "aider" aux mieux les victimes l'accès aux témoignages se fait par étapes.

Si toi aussi tu survis après un attouchement, un viol, un inceste.... n'hésites pas à nous rejoindre.

Droit De Parole

Entraide entre victimes de Violences Sexuelles (viol, inceste, attouchement...)
 
AccueilFAQPortail 1*S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que faire après un viol ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mychild
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 2607
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Que faire après un viol ?    Mer 10 Sep 2014 - 10:25

J’ai été violée, que dois je faire ?
Peu importe comment s’est passée l’agression, tu n’en es pas responsable !
Quoique tu portais comme vêtements, que tu ais bu avant, que tu marchais seule dans une rue isolée le soir, que tu soies partie avec lui en voiture, que tu lui ais souri en boite, peu importe le contexte, ta tenue ou ce que tu as fais ou pas fais ce jour là du moment ou tu as dit non ou du moment ou tu ne voulais pas et que tu l'as repoussé c'est lui le coupable pas toi.
Tu ne peux pas juger les faits après coup au calme et en sécurité, encore moins plusieurs jours, mois, années après car ce jour là tu as fais ce que tu as pu, tu as subi et le si n'a aucune place car avec des si on pourrait refaire le monde. Tu n'es coupable de rien ne l'oublies pas.

Après ton agression et dans les jours qui suivent, si c’est possible, évites de rester seule, et ne gardes pas le silence. Celui-ci ne t’aidera jamais et protégera ton agresseur.
On sait qu’il est difficile de parler, (on a honte, peur...), certaines personnes arriveront à le faire de suite, d’autres plusieurs mois, voire même années après.



Que va t'on penser de moi si je parle ? Va t'on me croire ?
Tu n’es pas obligée de le dire à tous tes proches, mais peut être juste déjà à une personne de confiance.  Cela t’aidera, j’en suis certaine ! Et puis ne dis que ce qui t’es possible, ou écris le ; on sait aussi à quel point les mots sont parfois difficiles à sortir, alors fais comme tu peux.


Les faits viennent de se produire :
Si ce n’est déjà fais et si tu peux évites de sauter sous la douche !
En effet, tu risquerais d'effacer de nombreuses preuves (ADN dans son sperme, mais aussi dans ses poils ou traces de sang si tu l'as griffé par exemple). Conserves aussi tes vêtements ou linges souillés dans un sac en papier, toutes ces preuves et traces pourraient aider les policiers à retrouver ton agresseur si tu décides de porter plainte. Si tu t'es lavé ce n'est pas grave il restera tes vêtements mais aussi les marques sur ton corps, ne te culpabilise pas, après un viol on réagi comme on peu.




Puis tu peux te poser ces questions :
1.Est ce qu'il c’est protégé?
Que la réponse soit oui ou non il est capital de se rendre à l’hôpital, aux urgences ou dans un planning familial afin de se faire dépister pour le VIH, les IST (maladies sexuellement transmissibles) mais aussi pour te faire prescrire certaines choses : une contraception d’urgence, (soit « la pilule du lendemain » à prendre dans les 72 heures, soit la pose d ’un stérilet dans les 5 jours) afin de prévenir une éventuelle grossesse ; un traitement préventif du Sida, dans les 24 heures
suivant le viol ainsi que certains antibiotiques contre les IST. Il te faudra même si tu as prit la pillule du lendemain faire un test de grossesse. On en donne dans les planning familial et maintenant on en trouve à 1€ dans les grandes surface.

2 .Vais-je porter plainte ?
Outre le soutien psy pour surmonter ce traumatisme, tu as également besoin que ton/tes agresseurs réponde(nt) de ses/leurs actes devant la justice.
Mais la décision n'appartient qu'à toi.
Si les faits sont récents et que tu souhaites porter plainte rends toi directement (si tu en dispose d’un à côté de chez toi ) dans un centre hospitalier d'Urgences médico judiciaire ou dans un pôle de référence régional d'accueil des victimes de violences sexuelles, elle est faite par un médecin « expert » et cela peut éviter la répétition d'examens médicaux à l'occasion de la procédure judiciaire.
Tu peux également appeler le 17 ou te rendre tout simplement au commissariat de police ou l'on te demandera si tu as été vue par un médecin (si tel n'est pas le cas, on t'enverra de suite voir un médecin spécialiste, avec ton accord bien entendu), puis on procédera à la rédaction de ta plainte.

Si les faits remontent à plusieurs mois ou années, tu pourras te rendre au commissariat ou à la gendarmerie déposer plainte, aller voir un(e) avocat(e) qui portera plainte pour toi (ce que j'ai fait).
(Nous t'expliquerons toutes les démarches sur une fiche pratique disponible sur le forum.)




L’examen médical : J'ai trop peur d’y aller ? Pourquoi y aller ?
Il ne faut pas hésiter à y aller le plus vite possible, que les faits soient récents comme anciens.
Tu peux passer par les urgences ou une infirmière et un médecin spécialisé te recevront. Les médecins et infirmières sont formés pour accueillir les victimes de viols, aussi n’hésites pas à leur dire ce qu’il s’est passé, tu ne les choqueras pas et ils te croiront.
Mais tu peux aussi te rendre au planning familial, le test peut se faire anonymement que tu sois majeur ou non. Tu n'es en aucun cas obligée de dire ce qui t'amène mais il est primordial de faire ces tests car la plupart des maladies se soignent très bien si on les dépistent rapidement.



En quoi l'examen consiste t’il ? C’est un examen gynécologique qui te semblera très intrusif suite au traumatisme que tu viens de subir ; mais il permettra de collecter divers échantillons. De plus un certificat médical (très utile lors du procès pour une demande d’indemnisation) te sera remis, qui relatera précisément les traces physiques (griffures, marques, etc …). Ainsi que ton état psychologique(angoisse, prostration, larmes, agitation, etc). Il sera alors utilisé un kit de viol, clic ici pour en savoir plus c'est un fichier pdf ou tout est très bien expliqué.

Il est donc important de résister à se laver suite à l’agression.
Un arrêt de travail pourra également t’être donné.
NB : Si tu remets un certificat à la police ou à la gendarmerie, n’oublies pas d’en garder un double !

Dans le cas où tu ne souhaites pas te faire examiner immédiatement :
Tu peux prendre la pilule du lendemain en passant directement à la pharmacie ; et faire un test de grossesse environ 12 à 14 jours après le viol. Ces derniers sont délivrés sans ordonnance à la pharmacie. Tu pourras aussi les avoir gratuitement dans des centres de planification familiale. Et je rappelle qu'on trouve maintenant des tests de grossesse à 1€ en grandes surface.



J'ai été violé mais cela remonte à plusieurs mois et je n'ai rien fait que faire ?
Je te recommande de suivre les étapes de cet articles même si les faits remontent à plusieurs mois surtout pour le VIH et les IST, que ton agresseur soit marié, jeune, en couple de ta famille ou autre cela ne garantie en rien qu'il n'a aucune maladie il faut se faire dépister.
Même si toi tu ne te sens pas malade c'est vraiment très important !
J'irais aussi peut être plus facilement voir une gynécologue elle ne pourra pas deviner que tu as été violée sauf dans certains cas de violences extrêmes, donc ne t'inquiète pas si tu ne veux rien dire, elle pourra en revanche procéder à un frottis (c'est a dire qu'elle frottera une sorte de grand coton tige pour prélever un échantillon afin de vérifier que tout va bien).
Ce n'est pas très agréable surtout quand on s'est faite violée mais c'est capital.
Il faudra aussi faire une prise de sang pour vérifier une éventuelle grossesse même si tu as eu tes règles.
Enfin tu pourras consulter un psy qui pourra t'aider psychologiquement ; mais aussi t'apporter son soutien si tu décides de porter plainte.

***
Après un viol ou une autre agression sexuelle, qu'ils soient récents ou anciens,

tu as besoin de soutien pour surmonter ce traumatisme.

Même si du temps a passé depuis l'agression, adresse toi à une association

spécialisée qui pourra  t'indiquer les démarches à suivre, au niveau médical,

psychologique et judiciaire.

***

Pour être aidée, tout en gardant l'anonymat,

tu peux appeler la permanence téléphonique :

SOS Viols Femmes Informations

0 800 05 95 95

du lundi au vendredi de 10 à 19 heures, appel gratuit pour toute la France

***




Revenir en haut Aller en bas
koyshiih
J'pose mes valises
J'pose mes valises
avatar

Féminin Messages : 582
Date d'inscription : 25/02/2015

MessageSujet: Re: Que faire après un viol ?    Dim 1 Mar 2015 - 16:57

Mais si ça fait plus ou moins dix ans, il n'y a plus aucune trace alors à quoi sert-il de faire le test? Et si l'homme se situe à plusieurs dizaine de milliers de kilomètres de nous, porter plainte servirait à quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Mychild
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Messages : 2607
Date d'inscription : 18/10/2012

MessageSujet: Re: Que faire après un viol ?    Lun 2 Mar 2015 - 0:39

L'examen médical est à faire aprés le viol, quand celui ci est récent.

Il arrive parfois que des années après ; des traces peuvent subsister. Seuls les spécialistes peuvent les voir ; mais même s'ils ne voient rien, cela ne prouve pas qu'il n'y a rien eu.

Porter plainte peut servir à protéger d'autres victimes de ton agresseur. Même s'il vit loin, quand une plainte est posée elle le suit partout ! Et si tu souhaites faire un procès celle ci t'aidera aussi.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que faire après un viol ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Que faire après un viol ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel type de soin faire après un défrisage ?
» Après le vaccin, que faire...
» Pour une coloration réussie: que faire après ?
» Combien d'enfants possibles après/par césarienne ?
» Que faire après gav?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Droit De Parole :: Informations d'aide aux victimes :: Fiches Pratiques :: Le viol et ses conséquences-
Sauter vers: